PAUL TOM
Réalisateur
bio.jpg

Bio

Biographie 

Puiser dans l’intime et le personnel pour raconter des histoires humaines, touchantes et authentiques, c’est ce que Paul Tom fait avec sensibilité depuis 10 ans. Ses projets donnent la parole à des gens que l'on n’entend pas toujours, créent des espaces de dialogue et ouvrent les bras à l’autre. Touche-à-tout, Paul Tom est aussi monteur, concepteur de vidéos d’expositions muséales et formateur.

Né de parents cambodgiens dans un camp de réfugiés en Thaïlande, ses thèmes de prédilection sont la construction de l’identité, les relations familiales ainsi que tout ce qui touche au côté intime, fragile et précieux d’une être humain.

Ses films ont été sélectionnés dans une quarantaine de festivals à travers le monde en plus de remporter une dizaine de prix. 

 

Distinctions —

Bagages (2017)
Prix du public – Long métrages canadiens. Festival du cinéma de la ville de Québec. 2017
Prix Télébec – Meilleur moyen métrage. Festival du cinéma international de l’Abitibi-Témiscamingue. 2017
Prix des détenues - Rencontres internationales du documentaire. 2017

Un pays de silences (2013)
Mention spéciale - Prix Pierre et Yolande Perrault aux 32e RVCQ
Prix Spirafilm au gala Prends ça court 2014
Mention spéciale et Troisième prix du public au Festival des films de la relève
Sélection en compétition internationale au Festival de court-métrage de Clermont-Ferrand
Prix meilleur court-métrage au Festival Vues sur Mer de Gaspé 2014

RADAR (2013)
Lauréat du concours de création du Festival du DocuMenteur de l’Abitibi-Témiscamingue

Triathlon du français en journalisme de Télé-Québec (2012)
Médaille d’or, catégorie Jeunes Journalistes // Prix de la maîtrise du français // Prix du public 

Que je vive en paix (2010)
Lauréat du prix de la meilleure animation au Festival du film étudiant canadien, août 2011
Deuxième prix au Festival AmérAsie de Montréal, mars 2012

Walking on Petra’s Poem (2011)
Sélectionné pour l’exposition itinérante « Shifting Perspectives » Gallery@oxo de Londres (Angleterre) // Debrecen (Hongrie) // Dublin Arts Centre (Etats-Unis) // Darts Doncaster (Angleterre)

La caque sent toujours le hareng (2007)
Prix de la meilleure production de fiction au Festival du film étudiant canadien